Vol de photo, texte, média ou code par un site

Créer du contenu (texte, photo, son, etc…) ou du code informatique demande savoir-faire et temps, aussi quand on le publie sur Internet on en attend un retour.

Ce retour peut être de la renommée ; on souhaite se faire connaître par le plus grand nombre et on va utiliser une des licences prévues à cet effet :
pour des photos, texte ou média : Creative Commons
pour du code : GPL (en anglais) ou autre

Mais on peut aussi juste partager ce contenu tout en s’en réservant l’intégralité des droits, à charge de celui qui souhaite l’utiliser de vous demander une autorisation ou licence.

Que faire si on découvre que quelqu’un s’est tranquillement servi de votre labeur et expertise sans autorisation ? RÉAGIR et vite.

Je montre mes photos régulièrement sur flickr pour échanger des commentaires avec des amateurs de photos. Cela me fais plaisir et en procure aussi à ceux qui sont trop loin pour découvrir certains lieux et architectures. Néanmoins je garde les droits sur mes photos et indique avec la mention « All rights reserved – tous droits réservés », c’est assez explicite. Quand on me demande j’accorde facilement un droit d’utilisation des photos, parfois à titre gratuit moyennant un lien d’attribution.

Mais quand je découvre qu’un site commercial utilise l’une de mes photos sans autorisation grâce à l’excellente application en ligne tinyeye.com, je montre les dents, sort mes griffes et affute une recherche dans Google pour savoir quoi faire. La réponse se trouve dans cet excellent article : stop au vol de photos et de texte qui référence un article encore plus complet : vol de photo ou de texte.

Il faut apporter la preuve (copie d’écran, etc), retrouver le fautif, facturer et relancer. Et on a la joie de voir arriver un règlement comme aujourd’hui (merci Doctissimo d’avoir réglé la photo utilisé par fluctuat.net illégalement pendant 2 ans!) juste avant de lancer une procédure pénale de contrefaçon logicielle – telle étant la définition juridique de ce que l’on appelle couramment le vol ou piratage de contenu.

dominodeco.com : site de création de décors personnalisés

Avec dominodeco.com, iSpectors a réalisé un site d’e-commerce au process le plus simple possible pour les acheteurs, très simple aussi en administration, mais néanmoins riche en fonctionnalités (téléchargement de photos, redimensionnement automatique, prévisualisation des commandes).

screenshot de dominodeco.com

screenshot de dominodeco.com

Pour la technique, du XHTML 1.0, des feuilles de style CSS 2.0, du javascript (beaucoup. Merci à la bibliothèque jquery qui m’a fait gagné beaucoup de temps), de l’AJAX et des bases de données MySQL. A venir la version US, les blogs et des surprises.

Promotion avec un budget compatible avec la crise : page facebook, groupe flickr, emailing et bientôt des vidéos.

Une demande de liens qui irrite

Je reçois pour l’un des sites grand public que je suis un email m’informant que le site est inscrit dans un guide de voyage et me demandant de bien vouloir faire un lien. le guide étant peu fourni et les liens rangés en fourre-tout, je ne réciproque pas nos visiteurs n’ayant que peu d’intérêt à aller vers ce site.Mais voila je reçois une relance des plus irritantes :

Bonjour,Nous vous avions contacté il y a quelques jours, pour vous demander d’intégrer un simple lien url_du_site sur votre site en échange de celui que nous avons inséré dans nos pages url_de_leur_site_avec_le_lien.url_du_site est un guide internet de voyages sur plus de 500 destinations touristiques francophones ‘ phares ‘ (régions, villes, pays, sites, …) qui se positionne dans le top 5 des guides de voyages en ligne. Notre site dispose d’un trafic de 300 000 visiteurs uniques par mois.Sans réponse de votre part avant le 31 juillet, nous serons dans l’obligation de procéder à la sélection d’un nouveau partenaire. Dans l’attente de votre réponse,Très cordialement,FrédéricWebmaster of url_du_site

Visiblement, le guide n’a aucune autre utilité que d’obtenir des liens, car sinon comment expliquer ce chantage à peine voilé ?Pour moi l’intérêt des visiteurs doit dicter la politique de liens, pas le référencement. Je fais volontiers un lien vers un site à faible trafic et contenu utile, mais pas l’inverse.Moralitépour faire un site utile :

  • créez du contenu
  • mettez les liens vers les sites pertinents
  • informez bien sûr ces sites que vous avez créé les liens
  • dites que vous seriez heureux s’ils en créaient un vers votre site là où c’est approprié
  • surveiller votre webmaster